au bonheur des bennes

 Pour donner une seconde vie aux objets en créant des emplois. 

1- Découvrir l'association

Nous sommes là juste avant la destruction de l’objet, après qu'il a été jeté."

Implantée à Saint-Nazaire depuis 6 ans, Au Bonheur des Bennes regroupe une trentaine de bénévoles et développe un principe facilitant le retour à l’emploi de personnes en difficultés professionnelles. L’association travaille avec de nombreux acteurs du territoire et bénéficie du label « Entreprise Accueillante », dispositif de la plateforme RSE  de la métropole nantaise. Meubles, décoration, livres, mercerie, jouets… : on trouve de tout au Bonheur des Bennes. Comme l’explique Julien, son directeur : “nous sommes au croisement de plusieurs domaines. Nous sommes à la fois dans le développement durable mais nous effectuons également un travail solidaire et social. »

L’association Au Bonheur des Bennes assure différentes missions : protection de l’environnement et réduction des déchets, collecte, valorisation et revente des objets recueillis, opérations de sensibilisation sur les sites de collecte et les déchetteries, ou lors d’ateliers. « Nous intervenons dans les écoles mais également devant des étudiants en Bac+5. Nous animons aussi des ateliers pour le compte des collectivités et dans des entreprises”

90
tonnes de déchets récupérés
100
actions de préventions menées
40
bénévoles travaillent pour l'association
9
emplois créés par l'association

2- Inspiré par l'idée ?

Un déchet, dès lors qu’il est nettoyé et qu’il est bien mis en valeur dans une zone de vente, il reprend une valeur, il redevient beau et cela donne envie à d’autres de l’acquérir."

 Un bilan personnel permet de faire le point sur son intention, ses compétences, freins ou  aptitudes, avant de se lancer dans un projet . 

3- Se faire accompagner

Nous n’avons pas été incubés mais nous avons effectué une étude de faisabilité."

Il existe en France de nombreuses structures susceptibles d’épauler les porteurs de projets quels que soient leurs stades de développement : de nombreux acteurs sont là pour vous soutenir dans votre projet, n’hésitez pas à les solliciter.

Au Bonheur des Bennes a été accompagné par la ville de Saint-Nazaire“la ville a lancé un appel à projets en se disant qu’un projet comme cela pouvait être intéressant pour le territoire. Comme notre projet était très abouti, il a été sélectionné.” La communauté d’agglomération de Saint-Nazaire également : “nous avons eu un accompagnement de 3 ans par la communauté d’agglomération de Saint-Nazaire. Cet accompagnement a été à la fois financier et conventionnel.” France Active, au travers du financeur solidaire pour l’emploi FONDES, est aussi partenaire de l’association, qui est aujourd’hui accompagnée dans le cadre d’un DLA. 

4- Structurer son projet

Aujourd’hui, nous sommes accompagnés par un Dispositif Local d’Accompagnement, qui va nous permettre de retravailler notre modèle économique."

La recherche de l’équilibre économique d’un projet se structure en différentes étapes : 

Le  business model, qui comprend une étude de faisabilité et décrit la manière dont le projet va s’organiser. Il s’agit de définir comment les déchets seront collectés, valorisés puis revendus, à qui et à quel prix : “l’étude de faisabilité servait à savoir si le projet était réalisable, financièrement intéressant et viable.”  L’étude financière évalue les finances du projet en calculant les montants des dépenses et des recettes. Il s’agit de calculer le montant des recettes des ventes d’objets, des subventions ainsi que le coût de la main d’œuvre et de la revalorisation des déchets : “aujourd’hui, nous avons un financement de 45 000€ par la communauté d’agglomération et nous générons un chiffre d’affaires de 250 000€.” Le business plan est un dossier écrit décrivant le projet en détails et servant à convaincre les collectivités et investisseurs. « Je pense qu’il y a de plus en plus un automatisme à investir dans des structures comme les nôtres », se réjouit Julien.

Nous sommes une association avec un conseil d’administration et des groupes de travail et avons fait le choix de travailler avec des emplois aidés pour remettre en emploi des personnes qui en étaient éloignées."

Structurer son projet demande de choisir une enveloppe juridique et une gouvernance adaptées à la philosophie du projet.