Elles bougent

Métiers techs et scientifiques : où sont les femmes ?

1- Découvrir elles bougent

Avec Elles bougent, on veut venir réparer et déconstruire tous les stéréotypes, qu'ils soient conscients, inconscients ou induits."

Automobile, mécanique ou encore aérospatial … : Comment peut-on faire pour attirer plus de filles dans ces filières, encore quasiment exclusivement masculines ? Cette question  a donné lieu à la création d’ Elles bougent en 2005. L’objectif de l’association ? Susciter des vocations chez des adolescentes en passe de choisir leur filière ou leurs études supérieures,  rompre avec le schéma binaire et sexiste encore trop présent qui voudrait qu’il y ait des carrières féminines, menant par exemple aux milieux littéraires ou artistiques, et des métiers typiquement masculins tels que l’ingénierie ou les sciences.

« Il s’agit de faire la promotion de la mixité dans les industries lourdes et techs auprès des collégiennes, lycéennes et étudiantes », explique Amel Kefif, directrice générale de la structure, qui poursuit : « en France, on manque de rôles modèles, donc les filles ne se projettent pas, et parfois, ne connaissent même pas ces filières académiques ou professionnelles. »

Aujourd’hui, l’association compte plus de 9 000 marraines dans l’Hexagone, qui sont toutes salariées d’entreprises partenaires et qui ont « un background de sciences, de maths, d’ingé, de tech », précise-t-elle. Pourquoi ont-elles suivi cette voie ? Comment ont-elles choisi leurs études ? Qui les a inspirées ? À quoi ressemblent leurs journées au travail ? Ces femmes viennent témoigner auprès des jeunes filles, qui peuvent découvrir ces métiers en se rendant directement sur le terrain. 

© Elles bougent

2- Comment ça fonctionne ?

On organise plus de 700 évènements par an, en France et à l'étranger."

« Elles bougent pour le numériques », « Les Elles de l’Océan », « La Smart City Week » : les évènements organisés chaque année par Elles bougent sont nombreux. « On a un calendrier évènementiel complètement ahurissant », se félicite Amel Kefif. Des parcours de visite pour les élèves sont planifiés dans les entreprises des marraines bénévoles et des délégations de centaines de jeunes filles venues des quatre coins de la France sont emmenées passer la journée dans des salons professionnels. 

Des actions sont également organisées directement dans les établissements scolaires avec notamment « Elles bougent pour l’orientation », une grande journée qui a lieu chaque année dans les écoles. L’an passé, cette journée a mobilisé 550 collèges et lycées qui ont accepté d’ouvrir leurs portes, pas moins de 3 500 marraines qui se sont déplacées et 27 000 jeunes filles impactées, d’après Amel Kefif.

2004
année de création
699
évènements organisés chaque année
9070
marraines

3- rejoindre elles bougent

Si vous avez envie de rejoindre l'aventure, de donner de votre temps bénévolement, vous pouvez écrire à la délégation régionale et proposer votre candidature. On est toujours en recherche de mains et de cerveaux disponibles."

Si vous souhaitez rejoindre l’association et que votre entreprise n’est pas déjà partenaire, vous pouvez devenir marraine indépendante auprès d’Elles bougent. Si vous êtes un homme ou que vous n’êtes pas technicienne ou ingénieure, vous pouvez également apporter votre pierre à l’édifice de l’égalité des chances en devenant relais de l’association, qui, par ailleurs, cherche à se développer à l’international. 

4- modèle économique et structure juridique

Notre modèle économique est hybride et relativement simple. Il repose sur les cotisations annuelles de nos adhérents, la taxe d'apprentissage ainsi que sur les subventions et les dons."

Si, à l’instar d’Elles bougent, vous souhaitez monter votre propre projet, il existe en France de nombreuses structures susceptibles de vous épauler à tous les stades du développement : leur raison d’être est de vous accompagner et de vous soutenir dans la réalisation de votre objectif, n’hésitez pas à les solliciter. Certaines étapes seront inévitables si vous souhaitez vous lancer : 

Enfin, il ne faut pas négliger le choix de l’enveloppe juridique, qui devra être adaptée à la philosophie de votre projet.